L'acupuncture et les traitements de saison préventifs

La médecine traditionnelle chinoise a une vision préventive face au maintien de la santé. L’individu fait partie intégrante de l’univers et est constamment influencé par ses fluctuations, ses changements climatiques, ses phases lunaires et ses cycles nocturnes et diurnes.

 

Cycles journaliers :

 

Chaque organe reçoit à tour de rôle une influence énergétique accrue à certaines heures précises de la journée.

Par exemple, l’intervalle de 5 h à 7 h le matin représente le gros intestin. C’est donc la période idéale pour l’évacuation des selles. Il en est de même avec les cycles saisonniers.

 

Cycles saisonniers :

 

Date                            Saison                         Organe ciblé

21 mars                       printemps                    foie

21 juin                        été                               cœur

21 septembre              automne                      poumons

21 décembre               hiver                           reins

 

Par exemples, entre le 3 et le 21 mars, l’objectif est de désintoxiquer l’organisme en stimulant le foie, les reins et les intestins. Entre le 3 et le 21 septembre, le traitement consiste à tonifier l’énergie des poumons et de stimuler le système immunitaire. Cette mesure préventive prépare l’organisme aux variations climatiques importantes et notre vulnérabilité face aux agressions microbiologiques durant cette période d’adaptation importante de l’année.

 

Rôle de l’acupuncteur :

 

  • Recueillir un bilan de santé complet

  • Cibler les forces et les faiblesses de l’organisme

  • Personnaliser le traitement de saison en fonction des besoins du patient

  • Offrir une approche proactive

 

L’objectif visé est de maintenir la libre circulation du Qi (énergie) et ainsi d’éviter les blocages, c’est-à-dire, la maladie. Fait à noter, plus d’énergie doit être déployée pour rétablir la santé quand celle-ci est déficiente ! Alors, la prévention est de mise !

 

La philosophie chinoise démontre qu’il est plus facile de prévenir la maladie que d’en subir les conséquences et les séquelles.

 

Bonne santé !

Lise Paquin, acupuncteure