L'observation de la langue

Depuis le début de la pratique de la médecine chinoise, le praticien a toujours attaché une grande importance aux signes externes et au comportement non-verbal du client. L’aspect extérieur est toujours le reflet des processus internes. Le diagnostic par l’observation de la langue remonte à des temps anciens (16e siècle avant Jésus-Christ).

 

La couleur de la langue reflète l’état des organes, du sang et du Qi nourricier (énergie vitale). C’est l’aspect le plus important de l’observation. Il reflète presque toujours l’état réel de l’organisme, indépendamment des conditions passagères comme celles qui résultent d’un exercice physique récent ou d’une émotion soudaine. Par exemple, si le corps de la langue est d’un rouge très sombre, on peut affirmer avec certitude qu’il existe une chaleur intense dans un ou plusieurs organes (fièvre, brûlements d’estomac, douleur, colère).

 

Si la langue est très pâle ou presque blanche, il existe un vide de yang (manque d’énergie, surmenage physique ou psychologique, fatigue extrême) ou à un vide de sang suite à une perte sanguine importante, accouchement, chirurgie, maladie ou malnutrition.

 

La forme et la surface de la langue ; mince, enflée, longue, courte, fissures, ulcère, le degré de souplesse, de raideur ou des mouvements involontaires informent sur la santé du client.

Examiner les mouvements de la langue comporte l’observation de tout mouvement lorsqu’elle est tirée : des frémissements, des tremblements, des déplacements d’un côté ou de l’autre. Ceci pourrait indiquer une agitation mentale, un stress, une angoisse, une fébrilité ou de l’anxiété. La médecine chinoise voit ce signe comme un « vent interne » qui perturbe et fait « trembler » le client.

 

Quant à elle, la couleur blanche de l’enduit correspond à du froid intérieur  (frilosité, lenteur, léthargie) et un enduit jaune à de la chaleur (fièvre, colère).

Une langue normale est légèrement humide. Une langue sèche indique une insuffisance des liquides organiques, alors qu’une langue mouillée traduit trop d’humidité interne

(phlegme, enflure, ballonnements, mucosités).

 

En médecine chinoise, la langue est considérée comme le bourgeon du cœur, indicateur de l’état du Qi (énergie) et du sang du cœur. En conclusion, une langue en santé est une langue fraîche, éclatante, rose avec un enduit fin. Ceci indique que la langue reçoit un apport abondant de sang du cœur, la digestion est efficace et les organes sont bien nourris.

 

Lors du bilan de santé, votre acupuncteur se fera un plaisir d’expliquer l’interprétation suite à l’observation de votre langue.

 

Bonne santé !

Lise Paquin, acupuncteure