La névralgie faciale ou du trijumeau est une douleur vive ressentie d’un seul côté du visage. Cet état est causé par une compression du nerf trijumeau soit par de l‘enflure des tissus adjacents ou d’un vaisseau sanguin qui exerce une pression. Il y a des cas plus rares ou la névralgie est causée par une lésion structurelle telle qu’une tumeur, la sclérose en plaques (détérioration de la couche protectrice des nerfs, la myéline) ou un anévrisme.

Mais dans ces cas particuliers, en plus de la douleur, il y a perte de sensibilité du visage, des symptômes bilatéraux (des deux côtés du visage) et ceci touche davantage les personnes de moins de 40 ans.

 

Pour un diagnostic précis, le médecin demandera une résonnance magnétique et un traitement plus spécifique.

 

Les douleurs peuvent également survenir suite à une invasion bactérienne ou virale (paralysie de Bell), une chirurgie du visage ou dentaire (maxillo-faciale), séquelles d’un AVC ou autre traumatisme facial ou crânien.

 

D’un patient à l’autre, les signes et symptômes peuvent varier en intensité et en localisation et touchent davantage les femmes que les hommes de 50 ans et plus.

 

Si non traitée, la névralgie faciale peut perturber sérieusement le sommeil, les activités de la vie quotidienne et l’humeur de la personne souffrante.

Au début, les crises sont modérées, sporadiques et de courtes durée, puis le mal progresse.

 

Les douleurs sont décrites comme des décharges électriques intenses à la mâchoire, aux lèvres, aux gencives, à la joue, au front et au menton. La durée varie également de quelques secondes à quelques minutes.jusqu’à 100 fois par jour et cela pour une période de plusieurs jours, semaines ou mois.

 

Les mouvements déclencheurs sont le sourire, le parler, le brossage des dents et le fait de se moucher.

 

Le traitement médical s’oriente vers la prescription d’analgésiques, d’anticonvulsivants (contrôle la membrane des cellules nerveuses) et des antispasmodiques (contrôle les spasmes musculaires). Pour un soulagement temporaire, il existe également des injections d’alcool pour engourdir le nerf trijumeau.

En dernier recours les interventions neurochirurgicales peuvent être envisagées, mais des complications sont toujours possibles !

 

L’acupuncture est maintenant reconnue comme approche complémentaire par certains experts pour le soulagement des douleurs.

En énumérant les signes et symptômes, l’acupuncteur pourra choisir les points d’acupuncture adéquats pour éliminer les stagnations, faire circuler l’énergie et le sang,  détendre les muscles, stimuler le système nerveux à produire des endorphines (hormone antidouleur) et les surrénales (reins) à produire de la cortisol (hormone anti-inflammatoire).

 

S’il y a irritabilité, colère, émotions « à fleur de peau », maux de tête et le sommeil agité, le méridien (courant énergétique) du foie sera alors dispersé !

 

On recommande d’effectuer un traitement par semaine pour plus ou moins un mois, puis aux 2 ou 3 semaines, au besoin.

 

Dorénavant, n’hésitez pas à consulter un acupuncteur pour tout problème relié à la névralgie faciale.

 

Bonne santé!

Lise Paquin, acupuncteure

 

Névralgie faciale

L'acupuncture ne remplace pas les traitements et suivis médical, mais est un bon complément. 

Les images utilisées sur ce site peuvent provenir du web, en cas de désapprobation d'utilisation, svp me contacter.